Lectures de la semaine #8

Cette semaine, j’attendais une lecture avec impatience, The Amazing Spider-man 800. Le dernier numéro de Dan Slott. L’auteur qui est là depuis tant d’années et qui m’a fait adorer le Spider-verse. J’avais hâte ! Et puis le drame… Diamond, le distributeur de comics, a merdé. Mon comics shop ne l’a pas reçu. Ca m’a démotivé… Surtout que je vais devoir attendre 3 semaines pour le lire.

C’est dommage parce que la semaine avait commencé avec des lectures extraordinaires. J’étais hyper enthousiaste à vous les partager. Ce que je vais faire de suite.

 

X-Men Grand Design #1X-Men Grand Design #1
Auteur :  Ed Piskor – Marvel – $5,99 – 20 décembre 2017

Ed Piskor se décide à retracer en 6 numéros toute l’histoire des X-Men. Dans ce premier numéro de 40 pages, il nous explique la naissance des premiers mutants, de Charles Xavier, de Magnéto ou encore de Jean Grey. Il explique comment le professeur X a compris qu’il n’était pas seul au monde avec des pouvoirs et ce qui l’a amené à créer la première équipe de super héros.

J’ai galéré pour récupérer ce premier numéro que j’avais laissé passer lors de sa sortie. Il faut dire que la franchise mutante n’est pas passionnante en ce moment. Je ne regarde que très peu ce qui sort, je préfère me tourner vers les anciennes histoires. Et puis les retours excellents, que ce soit des critiques ou des lecteurs, m’ont donné envie de me le procurer. Il m’aura fallu presque 6 mois pour les trouver. Et encore, c’était totalement par hasard dans un célèbre magasin parisien que je ne visite maintenant que très rarement… J’ai le 2ème numéro dans ma pile, vous pourrez sûrement lire mon avis dans mes lectures 9, la semaine prochaine.

Doomsday Clock #5Doomsday Clock #5
Scénariste :  Geoff Johns – Dessinateur : Gary Frank – DC Comics – $4,99 – 30 mai

Ozymandias se réveille à l’hôpital après sa chute du haut du bureau de Lex Luthor. Menotté, il est accusé d’une tentative de meurtre et se fait railler pour être un autre wannabe super-héros par les flics de Metropolis… Mime et Marionnette se baladent dans Gotham à la recherche du Joker. Johnny Thunder s’échappe de son hospice pour retrouver la lanterne d’Alan Scott…

Après 2 mois d’attente et un numéro précédent inintéressant, Johns revient avec un excellent numéro qui nous promet plein de choses. Et le plus important, c’est que les retours de la JSA et la Legion ne font plus de doute. Quelle bonne nouvelle ! J’ai un véritable amour pour la JSA grâce à Johns et les singles des anciennes histoires seront dans ma pile de lecture dès que j’aurais rattrapé mon retard sur mes séries en cours. Gary Frank rend des planches superbes, je ne suis pas toujours fan de son boulot, mais là, c’est très beau.

Cette série souffre de son rythme de publication. En TPB, elle aura une autre vie, celle d’une série incontournable.

Justice League No Justice #4Justice League No Justice #4
Scénariste : Scott Snyder, James Tynion IV, Joshua Williamson – Dessinateur : Francis Manapul – DC Comics – $3,99 – 30 Mai

La planète Colu n’est plus ! Les 4 titans sont arrivés près de la terre et s’apprêtent à la dévorer. Green Arrow arrive à convaincre Waller de le laisser appeler à l’aide Hal Jordan et les Green Lanterns alors que les héros enlevés par Brainiac cherchent un moyen de revenir sur Terre pour la protéger…

Dernier numéro de cette mini série épique bourrée d’action. Le trio d’auteurs arrive à nous livrer une solution intéressante à leur intrigue et à préparer le terrain pour les 3 prochains séries de la franchise. C’était divertissant, une bonne introduction qui donne envie de lire ce qu’ils vont faire dans leurs séries. Pour ma part, je ne lirai pas les 3. Désolé Williamson, je n’ai rien contre toi, mais je vais passer sur ton équipe. Par contre, celle de Snyder promet une série pleine d’action et Tynion IV a tellement cartonné avec Detective Comics que je ne peux que le suivre. Surtout que sa team semble vraiment cool avec entre autre Wonder Woman, Zatanna et Detective Chimp (WTF !?).

Man of Steel #1
Scénariste : Brian Michael Bendis – Dessinateur : Ivan Reis – DC Comics – $3,99 – 30 mai

De nouvelles révélations sur le passé de Krypton qui vont menacer Superman. Pour le moment, il se contente d’aider les habitants de Metropolis en sauvant les derniers personnes piégées dans l’incendie d’un immeuble. D’ailleurs, ils sont bien fréquents ces derniers temps, une enquête de Clark Kent pourrait nous aider à en apprendre plus.

Premier numéro de Bendis chez DC. Le comics scruté par tout le monde. Est-ce un massacre ou une lecture distrayante ? Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ce numéro d’introduction. Ne connaissant pas trop le héros mythique de DC, il aurait fallu clairement faire de la grosse merde pour que ça me repousse. Surtout que je ne suis pas allergique à l’écriture de Bendis.

Il se permet d’ailleurs d’introduire un nouveau personnage, est-ce qu’il va être récurrent ? Vu le temps passé avec lui j’aurais tendance à dire que oui. Va t’il rajouter un nouveau love interest à Superman pour mettre un peu le boxon dans sa la petite famille ? Je ne pense pas, mais s’il le fait ça risque de faire criser pas mal de lecteurs. Pour le moment, je n’ai rien vu qui pourrait faire polémique. Sauf si vous en avez marre que l’ont remette encore en question la fin de Krypton et les origines du héros. Mais honnêtement, ce n’est pas la première et sûrement pas la dernière. L’important, c’est que ce soit bien fait et fun à lire !

Franco-Belge

Il Faut Flinguer Ramirez #1
Auteur : Nicolas Petrimaux – Glénat BD – 19,95€ – 30 mai

Ramirez est muet, ce qui ne l’empêche pas d’être le meilleur réparateur d’électroménager de la société ROBOTOP. Par contre, ça l’empêche d’envoyer balader son patron tyrannique… Alors qu’il est sur son lieu de travail, il est reconnu par 2 mafieux. Il serait un ancien tueur à gages travaillant pour une famille mafieuse et qui aurait salement amoché l’un des leurs. Un tueur discret, parfait pour faire disparaître les personnes gênantes et qui était fréquemment utilisé par le parrain de cette mafia. A côté de ça, deux starlettes semblent avoir pété un câble et sont en cavale…

Repéré dès les premières teasers, ce projet proprement soutenu par Glénat, m’a chatouillé la rétine. Le style de Nicolas Petrimaux m’a tout de suite plu. Le seul bémol, que j’avais d’ailleurs soulevé dans les dépenses de mai, c’était le prix : 20€. Finalement, j’ai craqué donc. Et je ne regrette absolument pas. L’auteur nous offre 144 planches succulentes, que ce soit graphiquement ou niveau scénario. L’univers proposé rappelle des films comme Pulp Fiction, Telma et Louise ou Big Lebowsky. Ca pourrait être pire.

On retrouve au milieu de l’histoire des fausses pubs. Je suis pas fan de ce genre d’artifices et pourtant ici je me suis régalé à les lire. J’ai même sorti mon téléphone lorsqu’une d’entre elles a proposé un joli QR Code… J’étais vraiment dans ma lecture et je me suis réellement éclaté. C’est donc un très bon premier numéro et je n’hésiterai pas à passer à la caisse lorsque le tome suivant sortira…

Mangas

L’Atelier des Sorciers #2
Auteur : Shirahama Kamome – Pika édition – 7,50€ – 6 juin

Un mystérieux sorcier capuchonné a attiré l’attention de Coco, il ressemble à celui qui lui a donné le dessin magique qu’elle a utilisé et qui a transformé sa mère en statue. En le suivant, elle et ses 3 amies se retrouvent piégées dans un labyrinthe protégé par un énorme dragon. Elles vont devoir collaborer pour se sortir du pétrin…

Après Promised Neverland et Made in Abyss, voici l’autre manga du moment qui lorgne sur le côté enfantin. Sauf qu’ici pas de gore, du moins pour le moment. J’espère beaucoup de ce manga, l’ambiance est excellente et l’intrigue intéressante. Cependant, je m’inquiète de la direction, du discours. J’espère que ce ne sera pas trop gnangnan. Sans aller dans le macabre, comme sur les autres titres cités, j’aimerais tout de même avoir un univers un peu plus sombre du côté de ces mystérieux sorciers. Et si possible éviter les dénouements « l’amour triomphe ». Un traitement plus seinen que shônen.

Je serai au rendez-vous pour le prochain tome, quoiqu’il arrive. C’est une lecture rafraîchissante.

Origin #1
Auteur : Boichi – Pika édition – 7,75€ – 6 juin

En 2048, Tokyo est le terminus de la grande ligne ferroviaire Eurasie. C’est aussi un lieu où le crime et le terrorisme sont à leur paroxysme. Origin est un robot, un android qui se donne pour mission de vivre parmi les humains et de les protéger. Un autre android tue les mafieux de la région, il choisit donc de lui tendre un piège pour lui régler son compte et envoyer un message au 7 autres robots qui existent…

Quelle chance ! Un deuxième manga de Boichi !!!! Comment passer à côté… Je suis fan du trait de ce mec. C’est magnifique, les gars puent la classe et les femmes sont à tomber. Il y a une dose de fan service, de l’humour et de l’action. C’est le kiff de retrouver une histoire écrite en solo par l’auteur de Sun-Ken Rock. J’en veux encore plus !

Livres

Les annales de la Compagnie Noire #8 Elle est les ténèbres première partie
Auteur : Glen Cook – J’ai lu – 8,30€ – 2008

Après le siège de Dejagore dans le précédent tome, la compagnie noire continue son contrat avec les Tagliens et combat le dernier des Maîtres d’Ombre. Il est le dernier des sorciers, mais il n’est pas seul, les félons et la Fille de la Nuit sont à ses côtés, tout comme le Hurleur. Ses généraux sont Mogaba et Lame… Des anciens du camp de la compagnie. Murgen, l’annaliste, essaie de suivre les motivations de chacun en chevauchant le sorcier Fumée et essaie également de panser la plaie béante laissée par la mort de sa femme…

Dans ce tome, j’ai retrouvé à un moment les stratagèmes fourbes de la Compagnie Noire qui remplissaient le premier tome de la série. Rien que pour ce plan incroyable de Toubib, ce tome valait le coup. J’avais la patate après avoir lu ce retournement.

J’avance doucement mais sûrement dans cette série et pour le moment je me régale toujours. Aucun tome n’arrive à la cheville du premier, mais c’est quand même de la très bonne fantasy.

Archer Hawke

Champion du monde de procrastination obligé de créer des tableurs de suivi et des piles de lecture pour avoir l'impression de mieux profiter de son peu de temps libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *