Lectures de la semaine #6

Cette semaine je suis allé chercher mes comics juste après avoir publié mon article sur les sorties de la semaine du 23 mai. Inconsciemment j’ai fait un lien entre cette petite semaine et ce qui m’attendait au comics shop. Vu que j’allais chercher les comics sorties une semaine plus tôt ça n’a rien à voir, mais que voulez-vous… C’est inconscient. Du coup, grosse surprise en récupérant 11 comics ! Sachant qu’il n’y en a qu’un que je ne peux pas lire car je suis en retard sur la série : The Wildstorm. Et une autre bonne surprise, Mighty Moe Szyslak #1 que j’avais oublié de cocher sur ma liste. Bref, beaucoup de lecture pour cette semaine !

Surtout qu’il n’y a pas que les comics VO dans la vie. Made In Abyss, récupéré en fin de semaine dernière, m’attendait bien sagement à mon retour de week-end à Copenhague. Très sympa comme ville, je recommande. Surtout quand il n’y a pas de voitures dans les rues et du beau temps. Je n’avais pas fait de vélo depuis presque 20 ans !

Comics VO

Avengers Avengers #2
Scénariste : Jason Aaron – Dessinateur : Ed McGuinness – Marvel – $3.99 – 16 mai

Les cadavres de Célestes pleuvent sur terre, les Final Hosts débarquent pour tout détruire. Les 3 héros emblématiques, Thor, Captain America et Iron Man rejoignent Captain Marvel pour les combattre. She-Hulk découvre le problème et se retrouve téléportée face à Ghost Rider. Comme tous bons héros, ils commencent par se taper sur la gueule… Pas de nouvelle de Docteur Strange et Black Panther…

Ce numéro est là pour nous faire comprendre que la menace n’est pas une blague, que nos héros sont face à du gros balaise… Ce ne serait donc qu’un comics d’action si ce n’était sans cette mystérieuse voix off au discours méta qui commente tout autant l’action que les choix éditoriaux autour de cette équipe. En lisant ses commentaires je me suis retrouvé à sourire, le double sens était clair et reflétait des réflexions que j’ai pu me faire. Genre pourquoi Ghost Rider dans le Avengers ! Du coup la lecture de ce numéro fût bien agréable, et c’est aussi grâce au dessin de Ed McGuinness. Je suis toujours autant client de son boulot.

Pour le moment bon départ, à voir sur la longueur.

Justice League No Justice #2Justice League No Justice #2
Scénariste : Scott Snyder, James Tynion IV, Joshua Williamson – Dessinateur : Francis Manapul – DC Comics – $3,99 – 16 mai

Amanda Waller a merdé. Brainiac est mort et les Super Héros qu’il avait recrutés, au plutôt kidnappés, se retrouvent sans directives et surtout sans l’envie de collaborer avec les Super Vilains aussi embarqués dans l’aventure. Cependant, tous ont bien compris que la Terre était en danger et qu’il fallait agir. Sur Terre, Green Arrow va demander des comptes à la directrice de la Suicide Squad. Tous les héros des équipes majeures sont dans une sorte de stase. Il veut savoir ce qu’il se passe…

Cette mini-série avance à bon rythme, on passe rapidement chaque étape attendue. D’abord la discorde entre ces différents personnages qui n’ont plus de guide, puis la coopération qui permet de commencer à entrevoir quelques synergies. Nous en sommes déjà à la moitié de la mini série, pas le temps de s’éterniser sur les héros. Le sujet, c’est l’action. Et pourtant quelques autres plots sont lancés. D’abord par l’intermédiaire de Waller et de l’archer de Central City puis par ce cliffhanger qui annonce l’espoir et donc la remontée en puissance des héros lors du prochain numéro. Ils devraient pouvoir reprendre le dessus sur la menace… A suivre.

Gideon Falls #3Gideon Falls #3
Scénariste : Jeff Lemire – Dessinateur : Andrea Sorrentino – Image Comics – $3,99 – 16 mai

Norton est sur la défensive, il a été cambriolé et piège son appartement pour se protéger des prochaines visites impromptues. Sa psy vient le voir suite à sa vision du dernier numéro, elle a encore du mal à adhérer à l’histoire de son patient. De son côté le père Fred essaye de préparer son premier sermon dans ce contexte. Pas facile de trouver quoi dire quand ton prédécesseur est un meurtrier…

Changement total de sujet. Ici point d’action, mais beaucoup plus de psychologique. Jeff Lemire construit ses personnages et le mysticisme de son récit. La grange noire est intrigante et jamais très loin du sujet, mais on prend le temps de mieux connaître les personnages et de s’attacher à eux. Je suis intéressé par le fin mot de l’histoire, mais encore plus par l’avenir de ces personnages. Bonne pioche !

All-New Woleverine #35All-New Wolverine #35
Scénariste  : Tom Taylor – Dessinateur : Ramon Rosanas – Marvel – $3,99 – 16 mai

Laura et ses alliées sont en Latvérie. Maria Hill est tombée, mais pas question de l’enterrer dans un monde où Dr Doom le tyran est encore présent. C’est le moment du dernier assaut pour que la paix soit enfin présente partout sur Terre. Mais tout est trop facile, est-ce un piège ?

Et voilà, la série et ce sympathique run de Tom Taylor arrive à sa fin. Elle ne restera sûrement pas dans les annales, mais fut tout de même bien sympathique. Il ne devrait en rester que le personnage de Gabby… A moins que le retour du griffu implique un grand ménage chez ses congénères… En tout cas, une série X-23 est prévue pour juillet. Malgré le plaisir que j’ai eu en lisant cette série, je vais passer mon chemin. Trop de séries en ce moment… Je la prendrai peut être plus tard si les retours sont bons.

Batman 47Batman #47
Scénariste : Tom King – Dessinateur : Sandu Florea – DC Comics – $2,99 – 16 mai

Les parents de Bruce Wayne sont morts, tués par Batman et Catwoman. En injectant tous ses économies dans la reconstruction du robot de Booster Gold, le riche héritier veut revenir juste avant leur mort pour les sauver…

Oooookkkkkay ! J’avais complètement raté le pourquoi du comment, c’était clairement dit dans le 45, mais je ne m’en souvenais plus… En comprenant le pourquoi de cette histoire, la pilule est plus facile à avaler. Bon, on est toujours dans le délayage éditoriale pour repousser le mariage au numéro 50… Le prochain arc devrait être la suite de l’histoire dans DC Nation #0 avec le Joker qui s’intéresse au mariage… J’ai aimé le teasing donc j’attends avec intérêt ce dernier petit arc avant la cérémonie.

New Challengers #1New Challengers #1
Scénariste : Scott Snyder, Aaron Gillespie – Dessinateur : Klaus Janson – DC Comics – $2,99 – 16 mai

4 personnes se retrouvent téléportées dans un endroit inconnu. Leur dernier souvenir avant d’arriver là est leur mort. Prof, qui semble être le maître des lieux, leur explique qu’ils sont à la fois morts et vivants, qu’ils ne peuvent survivre que dans cette montagne. A l’extérieur le sable de leur sablier, qu’ils ont en tatouage, s’écoulera. Une fois leur temps écoulé, ils mourront réellement… Ils ont été choisis pour résoudre des mystères de l’univers…

Je crois que c’est la dernière série des New Age of DC Heroes qui arrive. Le rapport avec Metal est clairement fait dans la backstory d’un des personnages. En même temps, avec Scott Snyder à la baguette, difficile de passer au travers.

Je n’ai jamais lu la série Challengers of the Unknown. J’ai un TPB de cette série by Jack Kirby, mais je ne l’ai pas encore lu. Je suis donc totalement vierge sur ce sujet. Cette première histoire est suffisamment sympathique pour me donner envie de lire la suite. C’est un numéro de présentation qui fait le job.

Mighty Moe SzyslakMighty Moe Szyslak #1
Scénariste : Ian Boothby, Terry Delegeane, Tony Digerolamo, Dean Rankine – Dessinateur : Mike Kazelah, Nina Matsumoto, Dean Rankine, Phil Ortiz – Bongo Comics – $3,99 – 16 mai

J’adore les comics de Bongo. Que ce soit sur la franchise Simpson ou Futurama, je m’éclate. C’est léger, débile, drôle. Toujours un moment de lecture avec le sourire. Il y a quelques mois, ils ont décidé de lancer leurs applications mobiles et de sortir la majorité de leur comics sur ce support. Seul la série Simpsons devait perdurer en papier. Je n’étais vraiment pas content. Et puis voilà ce comics dédié à Moe qui débarque. Quand j’ai vu la sollicitation, il y a 2 mois, j’étais ravi ! Il faut croire que l’appli ne marche pas super… Un annual Futurama va débarquer en juillet et Bartman en Août ! Je suis joie.

Comme toujours, nous avons droit à une multitude de petites histoires, Moe qui prend son reflet pour un jumeau maléfique, qui nous raconte l’histoire de son torchon fétiche au encore qui emprunte la Delorean du professeur Frink pour voyager dans le temps et se trouver des femmes et de la bière. Toujours aussi fun à lire. Je sais que je dois être le seul à aimer ces comics, mais c’est pas grave, je m’éclate à chaque lecture.

Et donc je n’ai pas eu le temps cette semaine de lire Ninja-K #7, Damage #5, Batwoman #15 et Jimmy Bastard #8. Ce sera pour la semaine prochaine…

Manga

Made in Abyss #1Made in Abyss #1
Artiste : Tsukushi Akihito – Ototo Manga – 8,99€ – 18 mai

Rico est orpheline dans la ville d’Orse, mitoyenne au gigantesque cratère apparu il y a des années. Totalement fascinée par les mystères que ce trou abrite, toute la ville est organisée autour de son exploration. Notre héroïne étudie pour devenir un Sifflet Blanc, ces héros pouvant descendre profondément dans les abysses pour y récolter des reliques légendaires. Pour l’instant, elle n’est que Sifflet Rouge et le chemin est long avant d’atteindre le même niveau que sa mère. Elle ne peut descendre que de quelques mètres et les dangers sont déjà bien présents. Elle y perd presque sa vie sans l’intervention de Légu, étrange personnage mi-enfant mi-robot… Un jour un explorateur remonte le sifflet blanc de sa mère, descendue il y a maintenant 10 ans. Ainsi qu’une lettre à l’intention de Rico. Que contient-elle ?

Ce premier numéro est avant tout un numéro d’ambiance qui prend le temps, à travers de nombreux croquis, de mettre en place son univers à la fois mignon et sanglant. L’auteur avec son style crayonné prend le temps de mettre en place son histoire, on sait ce qu’il va se passer, ce que va décider Rico, mais d’abord on découvre. Le personnage d’abord, une enfant pleine de rêves qui ambitionne de ressembler à l’image qu’elle se fait de sa maman. Puis l’univers impitoyablement mystérieux à grand renfort de schémas, de cartes, de croquis et de présentations des différents niveaux connus dans le cratère et des races d’animaux rencontrés. Le coup de crayon est parfait pour un livre pour enfants et une histoire toute mignonne et pourtant l’auteur a décidé de se lancer dans un récit très sérieux. Il envoie des enfants tout choupinets vers la mort. Ca me rappelle une autre lecture récente…

Ca fonctionne parfaitement, la formule marche malgré les ingrédients opposés. On peut également remercier l’édition de Ototo Manga qui nous propose un manga grand format à un prix totalement abordable et nous permet de profiter au maximum des sublimes planches de l’auteur.

Livre

La compagnie noire 7Les annales de la compagnie noire #7 Saisons Funestes
Auteur : Glen Cook – J’ai lu – 8,30€ – 2008

Murgen nous raconte dans ce tome comment la compagnie noire a survécu pendant le siège de Dejagore et la suite de la guerre contre le dernier Maître d’Ombre.

Ce livre revient donc sur un moment de l’histoire que nous avons lu déjà 2 fois pour s’intéresser au siège de Dejagore. Depuis le tome 2, Glen Cook avait l’habitude d’alterner entre les écrits de l’Annaliste et un autre personnage qu’il croiserait plus tard dans l’histoire la Compagnie. Cette fois, il décide d’utiliser un subterfuge pour raconter 2 timelines différentes à travers le même personnage : Murgen, le nouvel Annaliste. C’est au début déroutant, mais la sensation est la même, une histoire intéresse plus que l’autre. Là c’est le passé qui m’a le plus intrigué au début. Surtout que dans le présent il y a une ellipse qui a pas mal changé les choses. Des personnages majeurs sont passés à l’ennemi. Si pour Mogaba c’était logique, aucune explication n’est donnée pour Lame…

Ce livre est cool, mais il lui manque quelque chose par rapport aux précédents. Habituellement les 50 dernières pages sont intenses et je ne peux plus décrocher du livre. Ce n’est clairement pas le cas dans celui là. Il ne se passe rien d’épique. Peut être que ce sera toute la suite qui le sera. Je l’espère en tout cas !

Archer Hawke

Champion du monde de procrastination obligé de créer des tableurs de suivi et des piles de lecture pour avoir l'impression de mieux profiter de son peu de temps libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *