Preview: Anno 1800 – La beta !

Petite surprise d’Ubisoft vu que j’ai eu la possibilité d’être sélectionné ainsi que nombre d’entre vous à la beta pour Anno 1800. Surprise positive surtout qu’il n’y a pas de NDA et je peux donc partager mes premières impressions avec vous !

OMG une clé beta!

Tout le monde connait la série, tout le monde y a déjà joué et a quelques souvenirs d’exploration et de développement sur des îles lointaines. Grand retour aux sources ici, pas de voyage dans l’espace on est parti pour un monde hypothétique où l’ère industrielle débarque sur des atolls.

La pollution diminue l’attractivité de votre ville. Je me demande pourquoi? *tousse tousse*

La beta n’offre pas de vision sur la campagne c’est donc sur le mode bac à sable que j’ai lancé mon aventure. Un début d’ailleurs pas aussi facile qu’attendu car il est nécessaire d’avoir quelques bâtiments clés pour pouvoir se développer et construire mais le jeu ne vous oblige pas à les construire, d’ailleurs même le guide des devs pour un bon début ne reprend pas le fait qu’il vous faudra un entrepôt assez rapidement pour pouvoir profiter de la production de la scierie avant d’arriver à court de bois. Aussi lorsque vous construisez sur une zone le clic droit n’annule pas la construction (mais bien lorsque vous n’avez qu’un seul bâtiment en sélection) ce qui peut être frustrant au début. Passé les premières dizaines de minutes on s’y fait cependant et vous pourrez développer votre ville de manière plus posée. Reste encore le placement des fermes qui n’est pas des plus intuitifs mais qui une fois assimilé offre de belles possibilité pour ceux qui veulent faire du micro management afin d’avoir l’île la plus belle possible.

Ferme là!

Les habitants sont répartis en fermiers, travailleurs, artisans… et cette évolution se fait en augmentant le nombre d’habitants et leur bonheur ainsi qu’en améliorant leur maison. Ce qui oblige donc à bien planifier votre évolution car il y aura d’office un moment de flottement lorsque vous obtiendrez un nouveau type d’habitant, c’est à dire que vous n’en aurez pas assez pour débloquer tous les bâtiments qui leur sont consacrés et ne pourrez donc pas tout de suite subvenir à leurs besoins, d’où une baisse de la satisfaction générale. Mais il faut aussi veiller à ce que vous ayez toujours assez d’autres types d’habitants pour faire tourner vos anciens bâtiments. Ce système assez bien pensé vous oblige donc à étendre votre ville et veiller à ce que toutes les zones disposent des services nécessaires.

Mais puisque je vous dis que tout va bien!

A part ça et quelques éléments de gameplay tel que la possibilité de développer votre port pour en faire un aussi joli/fortifié que vous le désirez ou les expéditions – sortent d’événements narratifs qui permettent de découvrir des colonies exotiques sur une autre carte où d’autres bâtiments seront disponibles – il faut bien avouer qu’on reste dans le classique du genre.

Arrivée aux tropiques!

Après c’est une beta, il faut encore voir ce que le jeu final proposera et je dois bien l’avouer que le jeu est accrocheur et déjà assez solide (pas de bug rencontré pour l’instant) mais est-ce que ça justifiera le prix d’achat que je trouve assez élevé pour un city builder (60€) ? J’ai des doutes sauf pour les fans inconditionnels de la saga (ou les néophytes qui y passeront des dizaines d’heures sans problème). Après le jeu est beau, même très beau, il a l’air vivant malgré le fait qu’on a au final assez peu d’informations sur nos habitants et qu’il manque encore un peu de « layers » qui permettent en un coup d’œil de gérer les soucis potentiels. A noter qu’on a un journal qui est publié dans le jeu qui permet d’attirer l’attention du joueur sur certaines crises. Même si j’aime le principe j’aurais préféré quelque chose d’un peu plus régulier et comique à la Sim City. Après, il me reste encore des choses à découvrir, l’IA entre autres, les combats ainsi que la gestion des échanges entre ses propres îles. Bref il y a quand même de quoi faire. Premières impressions donc assez positives sur cette beta, d’ailleurs le fait qu’il n’y ait pas de NDA fait penser qu’Ubisoft se sent assez confiant pour le coup.

Des canons, des bateaux, des expéditions? Que demander de plus?

SA_Avenger

Le Belge taciturne du groupe, pas fan de quoi que ce soit mais touche-à-tout aux goûts éclectiques, amoureux du cinéma, de littérature et de chanson française à texte, bref un nostalgique invétéré. Ancien beta testeur hardcore, je joue encore régulièrement à des jeux obscurs aux règles complexes que je termine d'ailleurs rarement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *