Empire Architect

J’adore les jeux de gestion. Regarder pendant des heures des petits bonhommes s’agiter pour faire tourner vos chaînes de production, satisfaire leurs demandes d’un clic, cela flatte mon égo et mes tendances mégalo. J’ai donc, comme beaucoup d’entre vous, passé un temps fou devant Caesar, Pharaon et autres Zeus de la grande époque.

Ouais ça pique un peu les yeux…

En voyant Empire Architect débarquer Steam, avec ses graphismes old school et ses mécaniques pompées inspirées des grands ancêtres, je ne pouvais que me jeter dessus. Et dès les premières minutes, il est clair que j’étais en terrain connu. Un town hall, des cahutes pourries à mettre en place autour d’un puits, quelques temples et autres lieux de débauche pour distraire mes travailleurs, je plongeais avec allégresse dans mes souvenirs et la campagne qui ne comporte pour le moment qu’une dizaine de cartes. Le but de celle-ci ? Étendre le pouvoir et la renommée de Rome. Oui, comme dans Caesar. Et oui, c’est tout aussi moche. Mais bon, vous vous en fichez, ce que vous voulez c’est de la gestion hardcore, du jeu qui vous fait transpirer des méninges. Alors, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous : oui vous allez vous creuser la tête très souvent, mais pas pour les bonnes raisons… 

Je n’ai rien contre les inspirations, repompes et autres libres adaptations. Au contraire, il peut être agréable de voir un hommage bien fait à une gloire du passé, tant que le travail est bien fait. Batholith Entertainment est une petite structure d’approximativement… une personne. Ce qui veut dire que le pauvre développeur galère à maintenir et peaufiner son jeu dans son garage (ou sa chambre pour ce qu’on en sait) et qu’il y a pas mal de domaines dans lesquels il n’est pas très à l’aise. Par exemple la création d’une interface digne de 2018. Ou même basée sur le bon sens. Les menus, surtout ceux de construction, sont très peu pratiques et lisibles et il faut multiplier les clics pour faire certaines choses. Vous voulez construire 20 maisons d’un coup ? Ce sera autant de clics. Pareil pour enlever une pauvre forêt qui empêche votre développement. C’est ballot, parce que ce sont des petits détails très faciles à corriger mais qui pourrissent bien le plaisir de jeu… De la même manière, il n’est pas rare de faire face à des situations assez hallucinantes, principalement dues à un manque de clarté dans le fonctionnement de l’économie et de la gestion des ressources. Voyant mes mecs crever de faim devant des greniers pleins, j’ai dû aller lire les réponses du développeur (qui s’applique à répondre à tout le monde, ce qui joue en sa faveur) qui expliquait à quoi c’était dû. Il manque clairement certains filtres et autres écrans d’informations. Encore une fois, c’est dommage mais ça n’est rien qu’un bon patch ne puisse corriger.

Vous le voyez, Empire Architect dispose d’un grand capital sympathie et d’un bon potentiel mais est plombé par un manque certain de moyens et parfois d’imagination. Faut-il pour autant lui cracher dessus et repartir sur Anno ? Non. Parce que malgré ses innombrables tares, je suis quand même allé au bout. Parce que les challenges sont sympathiques, parce que trouver LA disposition optimale pour construire la ville m’a amusé, surtout quand les dispositions de départ étaient défavorables. Faut-il l’acheter dès maintenant ? Non, surtout pas. Pas à 15€. Au tiers du prix, pourquoi pas. Mais dans un monde idéal, il faudrait que le développeur retrousse ses manches, règle ces soucis d’interface et permette aux joueurs de mieux comprendre les mécanismes pour leur éviter une frustration inutile. Le mec derrière Banished y est bien arrivé et nous a pondu un chef d’œuvre, non ?

Il va falloir tenir les promesses…

Titre : Empire Architect
Genre : Gestion
Développeur : Batholith Entertainment
Éditeur : Batholith Entertainment

Date de parution : 6 oct. 2017

Site officiel : http://batholithgames.com/

Harvester

Collectionneur compulsif et un peu trop passionné, accumule jeux et livres en essayant d'entraîner un maximum de gens dans ses vices...

4 pensées sur “Empire Architect

  • 10 septembre 2018 à 13 h 44 min
    Permalink

    Enfin, il y en a un qui est revenu de vacances !
    Il est si bien que ça Banished ? Parce qu’empire architect, cela fait pas trop envie.

    Répondre
    • 10 septembre 2018 à 14 h 13 min
      Permalink

      C’est une drogue dure Banished, surtout avec les Mods. Je suis obligé de me forcer à ne pas le relancer pour ne pas perdre des nuits de sommeil. Par contre il est difficile..

      Oui très déçu par Empire Architect. Trop d’approximations.

      Répondre
  • 14 septembre 2018 à 22 h 56 min
    Permalink

    Banished, au moins autant overhypé qu’Undertale.

    Mais au moins ça reste un jeu sympa, un poil simple mais ça occupe.

    (ceci a été posté un vendredi, pour ceux qui comprendront 😉 )

    Répondre
    • 14 septembre 2018 à 23 h 01 min
      Permalink

      Trop gros, passera pas…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *